les sorcières

Cette oeuvre d'Arthur Miller est une pièce de théâtre et il est très rare que j'en lise une. Mais là, j'ai été attirée par le sujet, par cette affaire des sorcières qui fut tristement célèbre et qui ébranla toute la ville de Salem.

Abigail et une dizaine d'autres jeunes filles sont aperçues dansant nues en pleine nuit dans la forêt. Ces jeunes filles déclarent avoir été envoûtées.

Il n'en faut pas plus pour que certaines voix s'elèvent en disant qu'il s'agit là d'une affaire de sorcellerie, ne cachant en fait qu'une histoire de jalousie, la vengeance d'une jeune fille délaissée par son amant.

Des arrestations aléatoires et un procès retentissant s'en suit . Les personnes arrêtées se retrouvent devant un dilemme : avouer qu'ils ont commis des actes de sorcellerie ou mourir par pendaison. Les témoignages se succèdent tous aussi farfelus et ridicules les uns que les autres.

Dérives d'une croyance , une justice rendue par des juges fanatiques croyant à l'inimaginable dans une société puritaine en plein délire : la folie l'emporte sur la raison. Déroutant.

Les sorcières de Salem de Arthur Miller